Viande Lorraine et fière de l'être !

Où nous trouver ?

Mrs MARTIAL ET BENOIT OSTER

Accueil » Témoignages d’éleveurs » Mrs MARTIAL ET BENOIT OSTER

MM. Martial & Benoît OSTER

MARANGE ZONDRANGE (57)
éleveurs de bovins

MARTIAL ET BENOIT OSTER

En pleine fenaison, c’est avec le sourire que Benoît ET Martial nous accueillent sur l’exploitation familiale. Au GAEC des Deux Vallées, au cœur du pays de la Nied, l’exploitation de polyculture élevage existe depuis trois générations. Le travail s’organise entre les soins aux animaux et les cultures qui servent à les nourrir.

L’élevage est complémentaire à la production de céréales et autres cultures. « Il n’y a pas de meilleur engrais que le fumier et de ce fait, l’élevage est le garant du rendement de nos cultures», nous assurent les éleveurs. Notre région est composée de terres à potentiels différents, comme le prouve le paysage environnant où se déploient des versants que seuls les bovins peuvent valoriser. « Conserver l’élevage est un choix dû à la spécificité de nos terres mais surtout à la passion des animaux. Mon père a commencé en 1992 les concours de race et nous a transmis le goût de l’excellence ! ». Le GAEC des Deux Vallées participe chaque année aux concours régionaux et nationaux. « C’est un bon moyen pour faire connaître l’élevage et la qualité de nos animaux », nous explique Martial.

Pour produire des animaux de qualité et donc une viande de qualité, l’alimentation est une étape primordiale. Et cette partie est le domaine de prédilection de Benoît. « Nos taurillons sont nourris exclusivement à partir de matières premières issues majoritairement de l’exploitation. Cela me semble illogique d’acheter un aliment alors que nous pouvons le produire, il suffit de s’adapter et de s’équiper», précise cet éleveur motivé.

En effet, la ration des jeunes bovins est préparée sur place, à base de foin, de luzerne et de maïs grains produits sur l’exploitation, du tourteau de colza provenant de la région et de la pulpe de betterave issue de Champagne Ardenne. Une alimentation 100% proximité !

Une implication en faveur d’un approvisionnement régional que des opérations régulières avec le magasin Cora Saint Avold illustre. Le partenariat entre ces deux maillons essentiels de la filière a débuté à l’initiative des éleveurs lors d’une rencontre fortuite sur un salon. Séduit, le responsable de la boucherie s’est engagé à valoriser dans son étal la production du GAEC. Avec 10 km au compteur entre le magasin et l’élevage, c’était une évidence pour ces deux convaincus. « Au final, c’est aux consommateurs et à nos animaux que ce partenariat profite. Et c’est une fierté de voir notre travail valorisé ! », concluent Martial et Benoît. Un résultat indéniable pour les deux parties.